Ayons l’esprit GUINGUETTE !


Inutile de vouloir détordre les tordus et les tordues !
Ils et elles ont choisi de l’être et de le rester.
De même pour les menteurs et les menteuses, pour les cupides.

Oui, tous les jours, ces gens détruisent mais à quoi bon ramasser les briques ou les pavés et les leur lancer ? Rien n’arrêtera leur obnubilation à noircir notre avenir … Ils et elles y voient leur intérêt. Les masques, leurs injections, leur pass’ sanitaire, leur covid save ticket, leurs traçages et censures, … leur sacro-sainte loi pandémie… leur 5G… Ces gens-là y gagnent et n’ont pas l’intention d’y renoncer.
Pourquoi le feraient-ils ? Pourquoi le feraient-elles ?

Sortons plutôt de la pourriture avec laquelle ils et elles veulent nous embaumer.
Quittons les allées de leur cimetière qui se délabre, jour après jour…
Oui, il est vrai qu’il nous faudra toujours les contenir et qu’il est heureux que certains et certaines d’entre nous s’y consacrent. Remercions-les !

Je le reconnais : les tordus et les tordues ici concerné.e.s ont réussi à entailler ma bonne humeur et mon optimisme mais…
Mais à présent, nous avons bien saisi tout notre intérêt à mettre toute notre énergie à construire cette multitude d’alternatives qui constitueront le monde de DEMAIN…
Ce monde de bonheur, de joie, de liberté, d’amour, de partage, de découvertes et d’œuvres florissantes… ce monde dans lequel nos enfants, nos jeunes, pourront s’épanouir.

Ayons l’esprit GUINGUETTE !
C’était avant la débili-télé… avant tous ces écrans de toutes sortes : Nos aïeux et nos aïeules se promenaient, se croisaient, conversaient, riaient, jouaient, chantaient, dansaient…. respiraient la nature... aboutissaient dans les guinguettes et y festoyaient !

Je vous le confie : je contribue, en ce moment, à l’élaboration d’un habitat groupé qui se créait déjà dans l’esprit de REVIVANCE avant que je l’aborde.
Je dévoilerai plus tard sa localisation, sauf pour celles et ceux qui désireraient nous rejoindre sur ce beau domaine parcouru d’une rivière.

Et sur ce terrain, il m’est arrivé – eh oui ! - d’imaginer une guinguette !

Une guinguette peut être toute simple : quelques chaises, tables et parasols aménagés le long de la rivière, achalandant visiteurs et visiteuses auprès des occupants et occupantes des lieux.
La guinguette ouvre ces lieux au village qui dès lors l’intègre.
Ainsi reconnue, la guinguette est appelée à se développer : terrasse, buvette, piste de danse, abri, échoppe, réserve, toilettes… accueils, invitations, échanges, débats, conférences, spectacles, classes, ateliers… départs de promenades… de découvertes…

Allez, je vous donne un indice : la guinguette pourrait s’appeler : REVYVANCE.
A bonne lectrice, à bon lecteur : SALUT !

Michel



161 vues8 commentaires

Posts récents

Voir tout

Le Village de Pourgues se situe en Ariège, dans la vallée de la Lèze, à 3 minutes en voiture de la commune du Fossat, à 1 heure de Toulouse et 2h30 de Montpellier. En septembre 2015, une équipe fonde