En guerre contre la Russie


Le 30 mars, nous avons interpellé nos parlementaires :


Madame la Députée,

Monsieur le Député


Concerne : Ukraine

Objet: Aide humanitaire


Il est clair que tout citoyen ou citoyenne ne peut que marquer son accord pour une aide humanitaire à une population en difficulté. Nous souhaiterions d’ailleurs que cela puisse concerner les peuples, toutes nations confondues et pas seulement des nations qui présentent un intérêt économique et/ou stratégique. Il est évident que l’Ukraine présente ce double intérêt de par ses ressources naturelles et sa situation par rapport à la Russie.


La situation entre l’Ukraine et la Russie est devenue incendiaire mais ces deux pays sont en guerre depuis huit années, sans que l’on en parle. Pourquoi l’Europe s’implique t’elle soudain dans ce conflit en s’alliant aux États-Unis et en prenant le risque énorme et inconsidéré de déclarer la guerre au Président POUTINE ? Quelles sont les finalités réelles de l’ OTAN ? Ces questions mériteraient des réponses plus claires et plus objectives que celles qui nous sont données par les médias car nous sommes embarqué-e-s, de facto , dans une aventure qui nous conduira immanquablement à devenir nous-mêmes une population appauvrie demandant assistance à l’étranger !


Ce sont les populations qui paient le prix des guerres ! Humainement comme économiquement. Nous sommes ici les premiers concernés - et les premières concernées - par une entrée en guerre pour laquelle PERSONNE n’a demandé notre consentement. Pour une décision aussi grave, un referendum aurait dû avoir lieu ! Mais non, NOUS N’E-XIS-TONS PAS !... Sauf pour mettre la main au porte-feuilles ou le doigt sur la gâchette !


Nous n’existons pas car celles et ceux qui devraient nous représenter restent amorphes !!!… à de rares exceptions près...


Madame la Députée, Monsieur le Député, nous sommes dépité.e.s d’apprendre que notre gouvernement a commandé 5.000 fusils à la F.N. pour le mois d’avril et 300.000 tonnes de fuel ; le tout à livrer à l’Ukraine. Le tout financé, sans doute - comme les vaccins et les faillites bancaires - avec... NOS contributions !


En ce qui nous concerne, nous désapprouvons ce financement car nous désapprouvons toute guerre et, en particulier, le soutien à l’entité qui agresse l’autre. L’OTAN, en occupant plusieurs pays voisins de la Russie, ne respecte pas les accords internationaux conclus avec elle. La Russie est donc objectivement en position défensive et se sent menacée. Nous figurons parmi les pays qui l’agressent et au surplus, nous soutenons une Ukraine dont il est bien connu qu’elle est dirigée par un régime fasciste. Nous menons une guerre qui nous conduit droit dans un gouffre socio-économique car nous sommes sans réserves face à un adversaire qui en dispose amplement et qui s’est allié, entre autres, avec une autre immensité : la Chine. Cette guerre actuelle est un non-sens ! … Que vous approuvez par votre silence.


Une preuve de ce non-sens, analysée par Jean COFFIE, géopoliticien, spécialiste des questions de défense et de sécurité :En 2022, Il existe moins de 600 méthaniers, c'est-à-dire des navires spécialisés dans le transport de gaz avec une capacité moyenne de 140.000 m3 de gaz. Un voyage entre les USA et l'Europe dure en moyenne 1 mois pour ce genre de navire. Faisons un calcul simple : 600 méthaniers x 140.000 m3 = 84.000.000 m3 de gaz, au maximum, chaque mois. Autrement dit : le nombre de navires transportant le gaz mondial peut livrer 84 millions de mètres cubes chaque mois. Donc: 84 millions de mètres cubes x 12 = 1.008.000.000 m3 par an… un peu plus d’un milliard de m3.Or, la Russie livre – ou livrait -150 milliards de m3 par an à l' Europe ! Et, rappelons-le : l'Union Européenne, c' est tout de même 27 pays.


Et, une fois le gaz liquéfié livré, il faut encore procéder à le transformer en gaz, vu qu'il est en état liquide. En prenant également en compte le transport et la transformation du gaz, la facture sera 4 - voir 6 fois - plus chère que celle du gaz russe ! NB: Les besoins chinois en gaz sont de 160 milliards m3 par an, soit plus que la consommation européenne annuelle. Ce qui indiquerait d’ailleurs, au passage, qu’il y a une surconsommation de gaz en Europe.


Conclusion : Se passer du gaz russe dans une "décennie" - pour ne pas dire dans un avenir proche - est une pure utopie pour les Nations Européennes. Cette analyse, juste pour que vous ayez une idée de la dépendance européenne au gaz russe. Et nous n’analysons ici qu’un seul des enjeux ! A se demander quelle est encore la pertinence de nos gouvernements !


Ce que nous attendons de nos parlementaires, c’est qu’ils fassent en sorte que soit entendues nos voix, autrement que lors de manifestations où nous nous faisons maltraiter par les forces dites de l’ordre.


Nous attendons également que vous cessiez d’abandonner vos prérogatives en les laissant aux mains de notre gouvernement, sous prétexte de situations critiques réclamant des mesures d’urgence... qui sont généralement liberticides, spécifiques à un régime totalitaire. Et, comme nous le constatons, notre gouvernement laisse s’échapper son propre pouvoir à l’échelon européen !… Bien sûr, à nouveau, sans jamais nous consulter !


Nous aimerions également que vous veilliez à contenir davantage les pressions des firmes commerciales et financières qui influencent les décisions politiques en se servant de lobbyistes. Ce n’est plus l’intérêt collectif qui est desservi mais quelques intérêts particuliers de personnes et familles hyper-fortunées.


Depuis la crise sanitaire, une partie de la population est habilement menée par les médias qui entretiennent et développent une culture intentionnellement anxiogène et savamment orientée. Il n’y est plus question de débats contradictoires ! Et, dans le cas présent, les médias sont parvenus à faire passer le président POUTINE pour le « diable en personne » !


Imagineriez-vous un seul instant que le président BIDEN accepterait la conquête - par la Russie ou un des ses alliés - d’une enclave territoriale des États-Unis, comme par exemple le Texas, et que, par ailleurs, le Canada contiendrait des missiles orientés vers les États-Unis, toujours sous pression de la Russie !?


Une autre partie de la population s’ est libérée et s’éveille à la réalité. Certaines personnalités la qualifient de « complotistes »... ce qu’elles sont elles-mêmes ! Les « éveillé.e.s » - le mot est plus adéquat - notent toutes les incohérences et maltraitances, les injustices et les perversions des personnes au pouvoir. Un jour prochain, ces personnes auront des comptes à rendre.


Auront également des comptes à rendre, celles et ceux qui représentent officiellement la population et qui, dans un moment crucial, auront choisi de détourner leur attention des enjeux réels.


S’il vous plaît, pensez-y... Pensez au sort qui nous attend ainsi que les générations à venir.


Dans l’attente de votre réponse, éventuelle veuillez agréer, Madame la Députée, Monsieur le Député, l’expression de nos salutations distinguées.


Bien à vous,

88 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout