Saisir les propriétés et les terres

Le 11 avril, nous avons interpellé nos parlementaires :


Madame la Députée,

Monsieur le Député,


Nous sommes resté.e.s sans suite, de votre part, à notre courriel du 30 mars concernant notre entrée en guerre contre la Russie. Nous souhaitions pourtant recevoir votre avis. Nous comprenons par là que vous devez être absorbé.e par une multitude de questions à résoudre.


Il en est une qui est préoccupante et qui nous ramène vers vous :

l’application prochaine, dans le cadre du Great Reset, de la fin définitive du droit de propriété. Comme vous le savez sans doute, le World Economic Forum – le Forum Économique Mondial – a prévu, dans son agenda, un changement de société, par étapes successives séquencées, pour concrétiser son Nouvel Ordre Mondial. Nous en sommes au début de l’étape 6 qui couvre la période de mars à septembre 2022. Et dans cette étape actuelle, est inscrite la séquence G, formulée en ces termes : « Saisir les propriétés et les terres ».


Interpellant ! D’autant qu’il s’avère que leur programme est suivi et appliqué à la lettre. En effet, vous pouvez le constater par vous-même, en prenant connaissance de leur agenda ci-annexé : Toutes les séquences de toutes les étapes écoulées se sont réalisées. Nos gouvernant.e.s et nos médias se gardent bien, d’ailleurs, de l’évoquer car cela donne une certaine lecture de l’actualité qui ouvre sur une autre compréhension de celle-ci que la leur. Surtout, cette lecture fait apparaître que toutes les décisions nous concernant se prennent ailleurs et qu’ils - et elles - n’en sont que les exécutant.e.s.


Autrement dit : quel que soit l’échelon – régional, fédéral, européen – nos parlementaires ont laissé échapper leur pouvoir législatif pour le laisser, non pas aux mains de nos dirigeants mais, en réalité, aux mains de cette minorité hyper-fortunée qui entend remodeler le monde entier selon ses intérêts à elle. Il est clair, par exemple, que cette minorité ne s’appliquera pas, à elle-même, la mise au rancart du droit de propriété. Elle en profitera d’ailleurs. Le site ci-après l’explique parfaitement : https://geopolitique-profonde.com/2021/01/03/2021-grandreset-et-fin-de-la-propriete-privee/


Nous nous attendons à une campagne médiatique et à des prises de mesures politiques visant à neutraliser les réactions possibles de la population, dès lors qu’elles iront dans le sens contraire de cette mesure de la Grande Réinitialisation. Pouvons-nous nous attendre à une réaction de votre part prenant en compte, prioritairement, les intérêts réels des citoyen.ne.s que nous sommes plutôt que, de manière exclusive, les intérêts financiers de ces hyper-fortunés ?


Sincèrement, notre réponse à nous est négative. Pourquoi ?


D’abord, comme nous vous l’avons répété : votre pouvoir s’est volatilisé. Vos réactions éventuelles n’auront pas d’impact.


Ensuite, quelle que soit l’instance – législative ou exécutive – elle agit dans le sens de l’élaboration de ce Nouvel Ordre Mondial. Il nous reste quelques maigres espoirs du côté des instances judiciaires pour s’en affranchir.


Enfin, du fait de la particratie, chaque parlementaire est tenu.e de respecter la « discipline » de son parti. Celui - ou celle - qui s’engagerait selon des positionnements personnels doit s’attendre à être invité.e à « rejoindre les rangs », au risque sinon d’encourir des sanctions. Or, dans le contexte socioéconomique actuel, franchement dégradé, un poste de parlementaire offre un beau niveau de sécurité qui fait « réfléchir avant de s’engager ». Dans ce cas, mieux vaut de se taire et de garder son avis personnel pour soi, s’il diverge de la ligne du parti.


Il est évident que nous serions heureux d’être surpris de découvrir l’une ou l’autre réaction courageuse parmi nos parlementaires. En même temps, selon notre avis, bien qu’admirables, ces réactions qui seront rares seront également nettement insuffisantes à contrebalancer la « machinerie politico-médiatique » qui veillera aux intérêts minoritaires précités qu’elle aura d’ailleurs le culot de présenter comme étant ceux de l’ensemble de la population !


Peut-on vous rendre entièrement responsable de cette situation, sous prétexte que vous avez renoncé à votre mission représentative ? Certes que non car, en tant que citoyen.ne.s, depuis toujours, nous avons admis de fonctionner dans ce système particratique sans le remettre radicalement en question ; ce qui nous rend coresponsables de cet échec fonctionnel. En effet, nous avons pu longuement expérimenter la particratie comme étant une méthode efficace pour diviser une population et ne la représenter que très partiellement. Le moment est venu d’y renoncer et de faire en sorte que toutes les opinions soient entendues, de la base jusqu’au sommet de la pyramide.


Ce qui nous motive dès lors ? A défaut de pouvoir mettre un terme immédiat et définitif au système particratique, faire tout ce qui reste encore à notre portée pour essayer d’assurer à nos enfants un avenir de vie en Amour, en Liberté et en Santé. Nous espérons que ceux et celles qui sont favorisé.e.s en ce moment par notre système sociétal actuel comprendront que cette faveur est temporaire et qu’elle est appelée à disparaître. Le « Revenu de base Universel » porte bien son nom car il est la solution qui nous attend, tous et toutes, à l’issue de la Grande Réinitialisation, si nous la laissons aboutir.


Lors de prochains courriels, nous vous donnerons encore l’opportunité de réagir en vous positionnant. On ne sait jamais !


Bien à vous !


Voici la réaction que nous avons reçue le 25 avril :


Monsieur,


La suppression de la propriété ne fait pas partie du programme du MR ni de l’accord de gouvernement.


Bien à vous,

Nathalie Gilson Députée fédérale MR Conseillère communale et Conseillère de police Chef-adjointe du groupe MR à Ixelles Place de la Nation 2 1008 Brussel Bruxelles Mobile: +32 475 900 484 nathalie.gilson@gmail.com

193 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout