Vue avec le cœur ce 21 novembre



Ce 21 novembre, vue de manière étroite par la police, notre manifestation réunit 35.000 personnes selon les médias, 90.000 à partir de compteurs mis en place à un point x (45 min de cortège) Vue en son cœur, notre regroupement est ressenti comme immense, cohérent et vraiment cordial. Il est l'expression d'une volonté d'être uni.e.s pour mettre fin aux dérives politiques, médiatiques, économiques, sanitaires et autres qui se produisent ici et partout dans le monde sous l'instigation d'un prétendu nouvel ordre mondial que s'approprient quelques richissimes égoïstes.


Soudain, ce bel élan est entravé par cette police qui agit sous la gouverne de ce même personnage qui est celui qui nous a fait nasser, à plusieurs reprises au Mont des Arts et au Bois de la Cambre.

Nous cherchons à nous regrouper en empruntant une rue latérale. Impossible : même alignement de robocops doublés d'autopompes et de véhicules d'assaut, assistés d'un hélicoptère et de drones qui nous survolent.



Nos jeunes s'énervent et s'y affrontent. Sont-ils manipulés par ces mêmes forces du désordre ? Pour décrédibiliser notre mouvement libérateur. C'est possible, mais nous-mêmes nous sommes passé.e.s de la surprise à une certaine colère.

Des dégâts sont commis.



Les voilà nous chargeant à coups de jets d'eau et de grenades lacrymogènes. Je vous assure que ces gaz vous brûlent les yeux et les poumons et qu'il est rude de se retrouver tout trempé, dehors, à l'entrée de l'hiver parce que vous avez choisi de reculer dignement.

Plus tard, pensant pouvoir rejoindre mes ami.e.s de REVIVANCE sous les arcades du Cinquantenaire, j'y assisterai à une autre charge policière ! Et lorsque je chercherai à me retaper quelque peu au "Carpe Diem", il m'y sera demandé le passé sanitaire... Heureusement, mon frère et ma belle-sœur habitent dans la périphérie bruxelloise.

Vous l'avez remarqué ? Ils ont réussi à fractionner un enjeu collectif en cas particuliers ! Mais qu'ils se détrompent ! Ils croient avoir réussi, mais ils ont renforcé notre détermination : Nous refusons ce mode de gouvernance et ce monde pour nos enfants et, s'ils étaient humains, ils devraient au moins penser aux leurs !

214 vues5 commentaires

Posts récents

Voir tout